LES LOIS PASSÉES AU CRIBLE

Avant le début de l'ADG

La Loi 1À moins que d'autres éléments ne doivent être pris en compte (état du terrain, sécurité, etc.), l'arbitre tire à pile ou face pour décider de la moitié de terrain où les duels seront exécutés, décision sur laquelle il n'est possible de revenir que pour des raisons de sécurité ou si le but ou la surface de jeu devient inutilisable. est explicite en la matière. Elle est semblable à la loi des tirs au butÀ moins que d'autres éléments ne doivent être pris en compte (état du terrain, sécurité, etc.), l'arbitre tire à pile ou face pour décider le but sur lequel les tirs seront exécutés, décision sur laquelle il n'est possible de revenir que pour des raisons de sécurité ou si le but ou la surface de jeu devient inutilisable., qui nécessite que l'arbitre choisisse le but où les tirs auront lieu.

La Loi 2L'arbitre lance une pièce de monnaie et c'est l'équipe dont le capitaine remporte le tirage au sort qui décide d'attaquer ou de défendre dans le premier duel. est explicite en la matière. Elle est semblable à la loi des tirs au butL'arbitre tire ensuite une deuxième fois à pile ou face : l'équipe favorisée par le sort choisira de tirer en premier ou en deuxième., où l’équipe qui gagne le tirage au sort effectué au moyen d’une pièce de monnaie a le choix de tirer en premier ou en deuxième.

La Loi 3Si au début de l'ADG, une équipe dispose de plus de joueurs sur le terrain que l'autre, elle conservera cet avantage. est d'encourager le fair-play. Les équipes qui ont reçu des cartons rouges pendant le match auront un désavantage au cours de l'ADG. Voir l'exemple.

La Loi 4L'arbitre se réunit avec chaque équipe et note les noms de leurs cinq attaquants et l'ordre dans lequel ils participeront. nécessite que chaque équipe désigne ses cinque attaquants avec l'arbitre avant le début de l'ADG. Si un ou plusieurs joueurs de l'une des équipes ont été exclus durant le match, cette loi garantit que l'équipe dispose encore d'un attaquant pour chacun des cinq duels.

La Loi 5Un gardien de but il ne peut être choisi comme attaquant. est explicite en la matière.

Pendant de l'ADG

La Loi 6Seuls les joueurs éligibles et les arbitres sont autorisés à rester sur le terrain de jeu. est identique à celle sur les tirs au butSeuls les joueurs autorisés et les arbitres peuvent rester sur le terrain., qui autorise seulement les joueurs admissibles et les arbitres à rester sur le terrain de jeu.

La Loi 7À l'exception de l'attaquant, du défenseur et des deux gardiens de but, tous les joueurs doivent rester dans la surface de réparation en dehors de la zone de jeu, et seront supervisés par un arbitre assistant ou un arbitre assistant supplémentaire. est similaire à celle des tirs au butTous les joueurs autorisés, exceptés celui qui exécute le tir et les deux gardiens de but, doivent rester dans le rond central., qui nécessite que les joueurs qui ne participent pas restent dans le rond central. Un arbitre assistant ou un arbitre assistant supplémentaire sera responsable de la supervision de ces joueurs.

La Loi 8Le gardien de but de l'équipe attaquante doit respecter la distance de sécurité et se placer derrière l'arbitre assistant ou la arbitre assistant supplémentaire qui est positionné derrière la ligne de but. est semblable à celle des tirs au butLe gardien de l'équipe du joueur exécutant le tir au but doit rester sur le terrain, et ce hors de la surface de réparation, au niveau de l'intersection entre la ligne de but et la ligne de la surface de réparation., qui désigne l’emplacement du gardien qui est le coéquipier de l’actuel tireur.

La Loi 9Si une équipe est incapable de faire jouer un attaquant désigné ou un remplaçant admissible, l'équipe devra déclarer forfait pour le duel en question. décrit comment une équipe perd un duel si elles sont incapables de faire jouer un attaquant. Cela se produirait si le joueur a été expulsé. Un autre exemple serait un attaquant qui a été blessé et son équipe ayant déjà utilisé toutes leurs substitutions.

La Loi 10Après avoir vu l'attaquant, l'équipe adverse a faire jouer leur défenseur. décrit comment la décision de faire jouer un défenseur spécifique est faite seulement après avoir vu la attaquant de l'équipe adverse.

La Loi 11Les joueurs désignés comme attaquants sont non admissibles en tant que défenseur. est explicite en la matière.

La Loi 12Si une équipe est incapable de faire jouer un défenseur ou un substitut admissible, l'attaquant et le gardien de but devront s'affronter en un contre un. décrit comment un attaquant et le gardien devront s'affronter en un contre un. Cela se produit si une équipe commence l'ADG avec moins de joueurs que leur opposition.Un autre exemple serait un défenseur qui laisse le champ à cause d'une blessure et son équipe ayant déjà utilisé toutes leurs remplacements. Le troisième exemple serait un défenseur qui est expulsé lors d'un duel.

La Loi 13Un joueur autorisé peut changer de place avec le gardien de but. est identique à celle sur les tirs au butUn joueur autorisé peut remplacer le gardien de but., qui permet à un joueur de champ pour devenir le gardien. Cette situation peut survenir si un gardien est exclu. Un autre exemple serait si le gardien a été blessé et l'équipe avait utilisé tous leurs remplaçants. Tout joueur sur le joueur du terrain peut devenir le gardien, et ce, indépendamment du fait que le joueur a déjà participé à un duel.

La Loi 14A l'exception de la condition expliqué ci-dessus, les joueurs ne peuvent pas changer de place. est explicite en la matière et un exemple serait une équipe avec un défenseur blessé. Un défenseur qui est déjà sur le terrain de jeu ne peut pas changer de place avec le joueur blessé. Bien sûr, si l'équipe a des remplacements disponibles, ils peuvent tout simplement remplacer le joueur blessé avec un remplacement.

La Loi 15Le jeu n'aura lieu que sur une moitié de terrain. est explicite en la matière.

La Loi 16L'attaquant prend le coup d'envoi et dispose trente seconde pour essayer de marquer un but. prévoit une période de trente secondes par duel. La loi est incluse pour que l’offensive soit prioritaire. La période de trente secondes procure un sentiment d’urgence mais également suffisamment de temps pour permettre des duels imprévisibles et exaltants.

La Loi 17L'attaquant peut toucher le ballon autant de fois qu'il le veut. est incluse pour contourner la loi du jeu relative au Coup d'envoi et reprise du jeu qui stipule que « Si le joueur procédant au coup d'envoi retouche le ballon avant que celui-ci n'ait été touché par un autre joueur, un coup franc indirect est accordé, ou un coup franc direct en cas de main volontaire. »

La Loi 18Lorsqu'un but est marqué, le duel est terminé. est explicite en la matière.

La Loi 19Si le ballon sort du jeu, le duel est terminé. prévoit que le duel se termine si le ballon sort du jeu. Si la compétition utilise arbitres assistants supplémentaires, les arbitres assistants se déplacent avec les joueurs le long de la touche. Cela sera grandement utile pour déterminer si un ballon se trouve en jeu ou hors du jeu.

La Lois 20Si le gardien de but prend possession du ballon avec ses mains, le duel est terminé. et Lois 21Si le ballon est en jeu, et que les trente secondes se sont écoulées, le duel est terminé. sont explicites en la matière.

La Loi 22Si l'attaquant commet une faute, le duel est terminé. est explicite en la matière. Elle s’applique par exemple à un attaquant qui a perdu possession du ballon et qui commet une faute sur le défenseur alors qu’il est en train d’essayer de récupérer le ballon.

La Loi 23Si l'équipe qui défend commet une faute n'importe où sur le terrain de jeu, un penalty est accordé à l'attaquant et les trente secondes ne sont plus prises en compte jusqu'à la fin du duel. prévoit un penalty lorsque l’équipe qui défend commet une faute. Comme la période de trente secondes n’est plus prise en compte pour le reste du duel, ce dernier se termine quand l’une des situations suivantes se produit : (a) un but est marqué, (b) le gardien prend possession du ballon avec ses mains, (c) le ballon sort du jeu, ou (d) l’attaquant commet une faute ou infraction décrite dans la Loi 25 ou la Loi 26.

La Loi 24Si avant que le penalty n'ait été tiré, l'attaquant enfreint les Lois du Jeu, l'arbitre autorisera le tir, et si le ballon ne franchit pas la ligne de but, le duel prendra fin. est semblable à celle du penaltyUne fois que l'arbitre a donné le signal de l'exécution du penalty, celui-ci doit être exécuté. Avant que le ballon ne soit en jeu :

Si le tireur ou un de ses coéquipiers enfreint les Lois du Jeu :

l'arbitre interrompt le jeu et le fait reprendre par un coup franc indirect si le ballon ne pénètre pas dans le but.
qui prévoit un coup franc indirect pour l’équipe qui défend, si une infraction a été commise par le joueur exécutant le penalty, et que le ballon n’a pas franchi la ligne de but.

La Loi 25Si après que le penalty ait été tiré, l'attaquant touche à nouveau le ballon (avec n'importe quelle partie de son corps) avant que le ballon ne touche un autre joueur, le duel est terminé. est semblable à celle du penaltyAprès le penalty :

Si l'exécutant retouche le ballon avant que celui-ci n'ait été touché par un autre joueur :

un coup franc indirect (ou coup franc direct pour main volontaire) est accordé.
qui désigne un coup franc si le joueur exécutant le penalty touche à nouveau le ballon avant qu'il ne touche un autre joueur.

La Loi 26Si un incident qui nécessite normalement que le jeu reprenne par un ballon à terre se produit, le duel doit recommencer. est explicite en la matière.

La Loi 27L'arbitre consigne par écrit les duels. nécessite que l’arbitre consigne les duels par écrit. L’arbitre aura déjà dans un premier temps enregistré le nom des joueurs attaquants. Puis, au fil des duels, il prendra également note des éléments suivants : le nom des défenseurs, si le duel s’est achevé par un but ou non ainsi que le score global. Télécharger la feuille de score de l'arbitre.

Les équipes jouent dix duels conformément aux dispositions mentionnées ci-dessous :

La Loi 28Les équipes ont tour à tour le rôle d'attaquant et de défenseur. est semblable à la loi des tirs au butLes tirs sont exécutés alternativement par chaque équipe., qui nécessite que cinq tirs au but soient exécutés alternativement. Les équipes ont tour à tour le rôle d'attaquant et de défenseur.

La Loi 29À l'exception du gardien de but, un joueur n'est pas autorisé à participer à un second duel jusqu'à ce que tous les joueurs éligibles de chaque équipe aient pris part à un duel. est explicite en la matière. Elle est semblable à celle des tirs au butChaque tir est exécuté par un joueur différent, et tous les joueurs autorisés doivent avoir exécuté un premier tir avant que l'un d'eux ne puisse en exécuter un second., où chaque tir est exécuté par un joueur différent et tous les joueurs doivent exécuter un tir avant que n'importe quel joueur puisse exécuter un second tir.

La Loi 30Si avant la fin des dix duels, une équipe a marqué plus de buts que l'autre ne pourra jamais en marquer, même après avoir terminé tous les duels, lesdits duels prendront fin. est explicite en la matière et est semblable à la loi des tirs au butSi, avant que les deux équipes n'aient exécuté leurs cinq tirs, l'une d'elles a déjà marqué plus de buts que l'autre ne pourra jamais en marquer même en finissant sa série de tirs, l'épreuve n'est pas poursuivie., selon laquelle si une équipe a un avantage imprenable, le match se termine.

La Loi 31Si les deux équipes sont à égalité à la fin des dix duels, les duels se poursuivront dans le même ordre jusqu'à ce qu'une équipe ait marqué un but de plus que l'autre, au terme du même nombre de duels. est semblable à celle des tirs au butSi les deux équipes sont à égalité après qu'elles ont exécuté leurs cinq tirs, l'épreuve se poursuit jusqu'à ce qu'une équipe ait marqué un but de plus que l'autre après le même nombre de tentatives., qui prévoit le recours au système de la mort subite si les scores sont toujours égaux après les dix tirs. L’attaquant et le défenseur du premier duel vont donc devoir se réaffronter selon le système de la mort subite.

Remplacements, avertissements et exclusions pendant de l'ADG

La Loi 32Chaque équipe a droit à deux remplacements supplémentaires et si une équipe a des remplacements non utilisées, celles-ci peuvent également être utilisés. permet à chaque équipe deux remplacements supplémentaires et des remplacements qui ne sont pas utilisés pendant le match peuvent être utilisés pendant l'ADG. Par exemple, si une équipe a utilisé un seul remplacement avant le début de l'ADG, ils auront un total de quatre remplaçants. En savoir plus sur les remplacements.

La Loi 33Un joueur qui commet une infraction qui annihile une occasion de but manifeste d'un adversaire, est pas averti ou exclu à moins que :

• La faute commise consiste à tenir, tirer ou pousser, dans ce cas, le joueur reçoit un avertissement.

• Le joueur fautif n'a pas essayé de jouer le ballon ou n'était aucunement en mesure de le faire (excepté le gardien de but dans sa propre surface de réparation), dans ce cas, le joueur reçoit un avertissement.

• Le joueur fautif touche délibérément le ballon de la main, dans ce cas, le joueur est exclu.

• La faute commise est quoi qu'il en soit passible d'un carton jaune ou rouge. (avec imprudence ou avec violence, etc.)
porte sur infractions qui arrêtent une attaque prometteuse ou annihile une occasion de but manifeste d'un adversaire se dirigeant vers le but adverse. Avec l'attaquant en compétition contre seulement un défenseur et le gardien, ces situations seront bien sûr très fréquentes pendant l'ADG. Donc, pour éviter un nombre excessif de sanctions, la peine ne devrait pas être aussi grave que ce soit pendant jouer normale. En outre, comme une faute sur l'attaquant aboutit toujours à un penalty (une très bonne occasion de marquer), l'occasion de but manifeste perdu par l'infraction est toujours rétablie. Par conséquent, indépendamment du fait que l'infraction est commise à l'intérieur ou l'extérieur de la surface de réparation, le joueur n'a pas été averti ou exclu. Toutefois, afin de décourager les comportements antisportifs, infractions où le joueur fautif touche délibérément le ballon de la main et infractions qui ne sont pas une tentative de jouer la balle ou défier l'adversaire pour le ballon, sont considérés comme des infractions de cartes jaunes.

La Loi 34L'arbitre ne doit pas arrêter le match si l'une équipe est réduite à moins de sept joueurs durant l'ADG. est identique à celle sur les tirs au butL'arbitre ne doit pas arrêter le match définitivement si une équipe se retrouve à moins de sept joueurs., et exige l'arbitre de procéder à l'ADG si une équipe a moins de sept joueurs sur le terrain.

Messi misses his penalty kick at the 2016 Copa America.

« On ne se souvient pas des gagnants.
On reste hanté par les perdants. »

A.S. Byatt
Écrit dans le Observer